La fertilité est une force que l’on peut éveiller dès la puberté

Dans le temps, en médecine traditionnelle chinoise, les femmes étaient guidée depuis leur jeune âge pour prendre soin de leur “essence de vie”, appelée Jing. Pour réguler leur cycle menstruel et manger des aliments qui nourrissent leur essence de reproduction, en anticipation de leur période de maternage.

Heng Ou, Awakening Fertility

La fertilité se transmet

Ceci est la suite de mon article “la fertilité, comme la santé, est un capital qui se transmet”.

Rappel : Les parents prennent soin de la fertilité et de la santé de leurs enfants de par leur hygiène de vie avant la conception, pendant la grossesse, l’allaitement et leurs premières années de vies.

Le flambeau peut gentiment mais sûrement leur être transmis lorsqu’ils arrivent à la puberté. En leur apprenant à prendre soin par eux-mêmes du trésor porté jusqu’à eux par leurs ancêtres.

Eveiller nos enfants à l’aspect sacré de leur fertilité

Apprendre aux jeunes comment éviter une grossesse non désirée c’est bien, mais l’on peut faire bien plus que cela ! Nous pouvons leur transmettre l’importance de préserver leur fertilité, qui impacte bien des domaines de leur vie.

Nous pouvons aussi les amener à considérer son caractère sacré, pour qu’à leur tour ils la nourrissent et la cultivent comme une force. Dans un monde qui manque souvent de sens pour les jeunes c’est un précieux cadeau.

Cette démarche est précieuse afin de préserver la fertilité des générations futures, mais aussi parce fertilité et santé sont étroitement liées ! Que l’on veuille ou non des enfants, un cycle sain chez la femme et une bonne production de spermatozoïdes chez l’homme sont essentiels pour notre bien-être, notre vitalité, notre libido et pour tous les aspects de notre santé.

Conscience de la fertilité dans les sociétés traditionnelles

Les femmes des sociétés traditionnelles (et souvent les hommes également) étaient initiées dès la puberté à prendre soin de leur fertilité. Elles arrivaient au moment d’une conception sans devoir opérer un virage à 360° sur leurs habitudes alimentaires et de bien-être. Ces notions faisaient déjà partie intégrante de leur vie.

Il s’agissait d’un véritable mode de vie qui comprenait le soin du potentiel de fertilité en anticipation d’une conception et des périodes de post partum et allaitement. Même si le désir ou l’occasion d’une grossesse ne se présente finalement pas, tout ce qui est mis en place est précieux pour la santé, le bien-être et la force créatrice de chacun.

La préparation à la conception était donc un concept permanent, avec une conscience du lien entre la santé de nos ancêtres, notre santé et celle de nos (futurs) enfants. A l’approche d’une grossesse, il ne restait plus qu’à se pencher sur les détails, les fondations étaient posées depuis longtemps.

Des rituels et soins permettaient alors de se plonger de tout son âme et de tout son corps dans le voyage à venir. Et de s’y sentir entourés et accompagnés. Une prochaine publication parlera des différentes facettes de la phase de préparation à la conception.

Parler fertilité à la puberté

De nos jours, que peut on faire pour encourager nos enfants à prendre soin de leur fertilité dès la puberté ?

Nous pouvons tout d’abord leur en parler, leur montrer qu’on les considère capable de recevoir cette responsabilité et cet enseignement.

Nous pouvons nous même nous former aux méthodes de gestion naturelle de la fertilité pour acquérir le vocabulaire et de précieuse connaissances.

Les initiations au cycle féminin et les cercles pour les jeunes filles ou garçons pour découvrir le fonctionnement de leur corps sont de précieux moments de transmissions.

Il existe également de beaux livres qui leur permettent de prendre conscience dans l’intimité de l’aspect sacré de leur fertilité.

Justine Petten, formatrice en symptothermie et fertilité naturelle certifiée en Suisse depuis 2017. Formations et suivis en contraception naturelle, aide et préparation à la conception, troubles du cycle et éducation menstruelle.

Rejoignez-moi sur instagram, facebook et youtube pour des idées de repas et des partages autours des traditions ancestrales en terme d’alimentation, de fertilité et de périnatalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer